Les acteurs du projet

Les acteurs du Projet Twannberg

« La vie n’est pas faite de hasards, mais de rencontres »

(Bertrand Piccard)

L’une des forces principales du projet Twannberg repose dans son équipe. En effet, à ce jour, nous connaissons déjà en grande partie l’équipe qui prendra en charge le projet, tous compétents dans leurs domaines prêts à s’engager pleinement.

Le faite que l’équipe soit déjà en grande partie constituée permet d’assurer au projet une prise en charge rapide et optimale, puisque le groupe est déjà créé. Nous sommes convaincus que des liens forts permettront une entente profonde, ce qui contribuera à la réussite du projet dans son ensemble.

Cette équipe est motivée par un idéal élevé de service et d’amour du prochain, découlant d’une foi chrétienne vivante et inébranlable. Cette foi nous donne l’espoir et la force nécessaire pour travailler dur et nous investir au maximum dans le projet, et de faire les bons choix. Nombre d’entre nous attendent le feu vert pour se libérer de certaines obligations professionnelles et s’investir dans le projet.

De plus, nous sommes tous de la région, nous connaissons donc bien le contexte, la mentalité, les besoins et les attentes des personnes habitants autour du Twannberg. Ces éléments nous permettront de développer nos activités en adéquations avec la région et ainsi assurer une clientèle régulière. Nous saurons rester proches du consommateur et nous adapter pour développer un business modèle qui sache s’approvisionner dans la région.

Voici donc les noms accompagnés d’une très brève présentation des personnes qui sont prêtes à faire vivre le projet Twannberg :

Fondateur du projet

Mélanie Sieber : Enseignante de formation, elle est l’une des membres de la direction du pôle école, responsable du bilinguisme. Elle est initiatrice du projet Twannberg avec son mari. Après deux ans de travail missionnaire autour du monde, leur objectif en rentrant en Suisse fin 2016 était de mettre sur pied un projet social d’envergure. Le Twannberg répond à cette volonté.

Joaquim Sieber : Sociologue de formation, travaillant actuellement sur une thèse concernant l’innovation scolaire, il est l’un des membres de la direction du pôle école et initiateur du projet Twannberg.

Chefs de service

Phillipe Dubois : Concierge-chef : technicien de surface et formateur professionnel disposant d’une grande expérience, il sera le responsable de l’entretien du bâtiment, de la conciergerie et de l’entretien extérieur.

Florence Dubois : Intendante: actuellement en formation dans l’intendance, elle dispose d’une grande expérience et a monté une petite entreprise de décoration. Elle est pressentie pour prendre en charge les services d’intendance, pour l’hôtellerie et pour les studios protégés.

Élie Pecoraro : Administrateur : gérant une entreprise de courtage en bâtiment et de fiduciaire, il gèrera l’ensemble de l’administration du Twannberg.

Claudia Sieber : Membre de la direction de l’école, enseignante spécialisée et enseignante depuis plus de 20 ans, elle est membre de la direction du pôle école, assurant le suivi de la différenciation et des besoins particuliers

Colette De Chastonay : Infirmière-chef pour le home de Montagu à la Neuveville, elle sera responsable des studios protégés. Sa longue expérience dans le domaine des soins aux personnes âgées et sa connaissance approfondie des besoins de la région est un atout de taille. Elle est également agréée comme infirmière indépendante autorisée à prodiguer les soins à domicile.

Jürg Gut : Chef de projet de rénovation, indépendant, spécialisé dans l’électricité et le management de construction, il supervisera les travaux de rénovation.

Anthony Geiser : Animateur responsable du pôle loisir, jonglant entre la décoration d’intérieur, le sport et l’animation, il s’investira pour développer le pôle loisir, mais aussi pour l’intendance et le pôle sport.

Thomas Dubois : Responsable du pôle sport : mécanicien de formation et sportif par passion, Thomas s’investira pour développer le pôle sport, notamment le fitness. Il débutera une formation de préparateur sportif et en pourra ainsi offrir des prestations sur demande.

Collaborateurs

Leila Sieber, éducatrice spécialisée et animatrice : elle sera engagée dans le pôle école, tout en travaillant au développement du pôle loisir, en organisant des manifestations.

Alexandre Marchand, Responsable de l’entretien extérieur : paysagiste de formation, il s’occupera de l’entretien extérieur sous la responsabilité de Philippe Dubois.

Marine Sieber, encore aux études, mais motivées à mettre la main à la pâte, elle prévoit de suivre la formation de garde bain et de s’investir dans le service du restaurant.

Yolanda Gut, éducatrice de la petite enfance : disposant d’une grande expérience de l’enfance, elle travaillera dans le cadre de l’école pour le préscolaire.

Robert Sieber, enseignant spécialisé, enseignant et animateur socioculturel : il sera l’un des enseignants de l’école et apportera tout son savoir-faire d’animation au pôle sport.

George André De Chastonnay, aide polyvalent : au bénéfice d’une formation commerciale, il est prêt à donner un coup de main à l’administration au début, pour se réorienter ensuite dans la restauration.

Coline Dubois, aide polyvalente : actuellement en formation dans la décoration intérieure, elle veut s’investir dans l’intendance et le service.

Pascal Riccardi, aide polyvalent : menuisier et formateur professionnel, il ne sait pas encore très exactement quelle sera sa place, mais il est décidé à s’investir pour le projet, notamment dans l’entretien et la rénovation.

Élodie Riccardi, éducatrice spécialisée : éducatrice sociale de formation, elle fait partie de la direction du pôle école et s’investira dans l’enseignement.

Rachelle Geiser, enseignante : elle travaillera comme enseignant dans le pôle école.

Martin Monard, restaurateur : Martin a fait ses études à l’école hôtelière de Lausanne et à Virginia Tech aux USA. Il a forgé son expérience de la restauration et de l’hôtellerie à Washington et à New York dans plusieurs restaurants. Martin pourrait s’engager dans la gestion de l’hôtellerie et du restaurant.

Yaëlle Stauffer : enseignante, elle s’investira dans le pôle école.

Danilo Stücki, enseignante : il s’investira dans le pôle école

Manon Haefflinger, enseignante : elle s’engagerait aussi dans l’école

Alexandre Sieber, chauffeur Poids lourd : formé à la poste, il sera chargé d’assurer les transports entre le Twannberg et les différentes gares alentours

Partenaires

En plus des personnes prêtes à s’investir pour travailler directement sur le projet Twannberg, nos démarches nous ont amenés à créer un vaste réseau de partenaires, tout prêt à travailler avec nous lorsque le projet sera mis en place. Ces partenariats sont particulièrement intéressants pour le développement, la pérennité et l’avenir du Twannberg.

Jeunesse en Mission : l’organisation missionnaire « Jeunesse en Mission » est intéressée à louer des locaux dans le Twannberg pour y développer des écoles, avec un focus sur les finances et sur l’éducation chrétienne. Les élèves JEM ont traditionnellement du temps consacré pour servir localement de manière bénévole. Le projet Twannberg bénéficiera ainsi de leurs services, tout en étant pour l’école un argument marketing de choix, puisque les possibilités de services sont nombreuses, avec des enfants, des personnes âgées, du travail manuel et écologique.

Association suisse des paralysés ; Polio.ch : cette association travaille depuis plusieurs décennies avec les infrastructures du Twannberg. Lors de nos contacts, ils nous ont assuré vouloir réinvestir dans le Twannerg, notamment en organisant des activités et des manifestations dans nos locaux. Selon nos échanges oraux, ils estiment que leurs activités pourraient rapporter jusqu’à 100’000 CHF de chiffre d’affaires au Twannberg par ans.

Fondation Cerebral : la fondation Cerebral est également un partenaire historique du Twannberg, et est très intéressé à pouvoir utiliser nos locaux pour diverses manifestations, cours, et activités. Lors de nos entretiens, ils nous ont assuré qu’il redeviendrait client du Twannberg lorsque le projet se réalisera.

Essaye ça : spécialisée dans l’animation éducative, l’entreprise « Essaye ça » se propose de mettre à disposition son savoir-faire et son matériel de manière régulière et ainsi proposer des activités de loisir sur le site du Twannberg.

Églises locales : Les églises de la région (Paroisses réformées, Église de l’Abri) nous ont également informées être intéressées à louer les infrastructures du Twannberg pour leurs activités de loisir, pour des cours et des manifestations. Les discussions ne sont pas encore très avancées, mais ce partenariat dispose d’une grande potentialité.

Fondation Suisse pour Paraplégiques : La fondation nous a informé qu’elle proposera des bourse et des financements à leurs membres pour leur permettre de séjourner au Twannberg à des prix avantageux.

PersepectivePlus : entreprise spécialisée dans l’intégration professionnelle, PerspectivePlus désire développer un partenariat leur permettant de former des jeunes aux métiers de l’intendance, de la conciergerie, des soins, du paysagisme et des finances. L’idée serait que certains collaborateurs du Twannberg soient responsables de formations.

École suisse des sports de Macolin : L’école suisse de sport semble intéressée à travailler avec nous pour un partenariat orienté spécifiquement pour le sport. En effet, les infrastructures du Twannberg présente un double intérêt pour eux : d’abord une capacité d’hébergement supplémentaire pour les sportifs, puisque lors de manifestation, la commune ne dispose pas d’assez de lits. Ensuite le Twannberg pourrait être un argument pour développer le sport handicap.